Avis des Lecteurs

Delph la Bibliovore

Je vous présente la chronique de Delphine, que j’apprécie particulièrement, de part sa gentillesse, son aide incroyable et ses précieux conseils.

Voici l’avis de Delphine sur Le Silence des Aveux :

Fin novembre 2010, la ville de Lille est enneigée, Véronique De Smet, commissaire de police, reçoit un appel de l’inspecteur Bernier. Une jeune fille à peine âgée d’une quinzaine d’années est retrouvée morte non loin de la Deûle. Un seul indice y figure sur le lieu du crime, un billet de vingt euros dont le mot DÉLIVRANCE est inscrit en rouge.

Pour le commissaire De Smet et l’inspecteur Bernier, l’enquête va s’avérer difficile faute de preuves et d’indices.

 » On lui a scalpé  les cheveux à grands coups de ciseaux, comme vous pouvez vous-même le constater.

Il désigne d’un coup de menton, le crâne saccagé de l’adolescente, auréolé d’une énorme touffe de cheveux.  »

En parallèle, on suit l’histoire d’ Elise Louvage, une psychologue de renommée. Madame Malaire, à cause d’un souci de santé demande à Elise de s’occuper du dossier d’un patient, Monsieur Benjamin Morel. Il est très fragile et perturbé psychologiquement.

D’autres cadavres seront retrouvés au même endroit avec le même modus operandi.

Lille est ainsi en danger, le meurtrier a de nouveau frappé. Quelle est la véritable identité du tueur? L’enquête piétine, demeure inexploitable pour la police. Tout ne sera pas aussi simple dans cette affaire…

Dans  » Le silence des aveux », l’auteure Amélie De Lima, décrit et développe longuement chacun des personnages par le biais de flash back. L’auteure aime surtout faire ressentir aux lecteurs leurs émotions.

Oubliant  parfois l’ambiance voire l’intrigue, Amélie De Lima se glisse avec perfection  dans la peau de ces protagonistes.

Quelques longueurs subsistent à la lecture de ce roman pouvant alourdir le récit et l’intérêt de l’intrigue.

Mais même si ce roman est un gros pavé, je ne me suis point ennuyée car je voulais savoir à tout prix le dénouement final.

Les protagonistes sont bien campés et attachants.

Quelques imperfections dans l’écriture sont encore à noter mais il faut souligner que c’est un premier roman que l’auteure écrit et je sens qu’elle a un potentiel énorme.

Quant à la fin c’est inattendu et plutôt bien trouvé !

 » Le silence des aveux » n’est pas qu’un thriller car Amélie De Lima s’appuie davantage sur les maux des personnages.

Malgré quelques failles dans ce roman, j’ai hâte de suivre la plume de cette auteure et de voir ce qu’elle va nous proposer par la suite.

Bande son

Pour suivre le super blog de Delphine, c’est par ici : Delph la Bibliovore

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s