Avis des Lecteurs

Laurent Fabre

Voici une bien jolie chronique qui me tient à coeur, car elle a été écrite par une personne formidable, humble et à l’écoute, il s’agit bien évidemment de Laurent Fabre. Merci Laurent ❤

Le silence des aveux de Amélie De Lima, un thriller psychologique à découvrir et à lire sans modération !!!

Tout débute le 26 novembre 2010, il est 3h52 du matin, un portable se met soudain à vibrer dans un appartement du Vieux Lille.
Ce portable appartient à Véronique, elle est commissaire de police.
Son adjoint, l’inspecteur Bernier lui demande de se rendre sur les lieux où une jeune fille, sans vie, a été découverte par un promeneur.
La victime a eu les cheveux scalpés, elle ne porte plus ses sous-vêtements, un billet de vingt euros plié en quatre est trouvé dans sa main droite.
Il a neigé, il y a peu ou pas d’indices, l’enquête s’annonce compliquée pour la commissaire et son acolyte.

On va ensuite faire la connaissance d’Elise, une psychologue thérapeute appelée à la rescousse par une consoeur, obligée de s’abstenter pour raison médicale, pour s’occuper d’un patient au nom de Benjamin.
Celui-ci est un cas compliqué avec une enfance des plus difficiles et traumatisantes.
Lorsqu’un deuxième puis un troisième corps de jeune fille est découvert et présentant le même mode opératoire et la même signature, tout laisse à penser qu’un tueur en série est en train de sévir dans Lille.
Pour Véronique et son équipe, c’est le soulagement lorsqu’ils arrivent enfin à confondre un présumé assassin et à le mettre sous les verrous.
Mais …

Ce qui pourrait déboucher sur un énième polar classique s’avère de fait plutôt un thriller psychologique diabolique et jouissif !!!

L’auteure a l’art et la manière de présenter les personnages, elle prend son temps pour nous les faire pénétrer dans notre esprit, c’est rien de le dire que j’ai adoré cette partie du roman où l’on quitte le présent pour se projeter dans le passé, une introspection approfondie des protagonistes de l’histoire.
C’est comme un voyage mais à l’intérieur de l’âme et des esprits plus ou moins en perdition.
J’ai éprouvé beaucoup d’empathie pour tous les personnages, suffisamment intrigué par ce qui allait advenir d’eux au fur et à mesure que l’histoire avançait, je n’ai pas été déçu.
Une fois habitué au style et à la narration fluide et prenante, l’histoire prend un rythme qui va en crescendo et je vous avoue que les pages finissent par très vite tournées toutes seules tellement je voulais connaître le mot de la fin.
Et quelle fin, quel twist final, magistral, c’est toute la beauté du thriller quand une auteure, en respecte scrupuleusement et en maîtrise toutes les subtilités et les codes, c’est captivant et entêtant et c’est tout ce qui compte.
J’aimerai aussi saluer Amélie de Lima, pour une première oeuvre, c’est juste brillant et bluffant !!!
Par moment, dans cette histoire, dans ces histoires en fait, à plusieurs voix, il y règne comme un sentiment d’urgence, d’asphyxie et de tension permanante et sous-jacente, les âmes sont torturées, les esprits égarés, la dépendance et la folie guettent, le temps à la neige crée aussi une atmosphère lugubre et crépusculaire.
Souvent, j’en ai eu les larmes au bord des yeux car qui dit psychologie ou introspection ramène à son surmoi ou à un vécu ou à des expériences personnelles rendant d’autant plus la lecture de ce livre énivrante, prégnante, addictive et agissant comme un catharsis.
C’est pourquoi Le silence des aveux de Amélie De Lima est un excellent thriller psychologique mais pas que …
L’auteur a plus d’une corde à son arc pour nous faire vibrer, nous émouvoir et surtout nous retenir jusquà l’ultime page.

J’adore la couverture du livre, dans ce décor d’une blancheur immaculée ou d’une beauté sépulcrale, une personne attend quelque chose …
Vous le saurez en vous procurant et en lisant ce livre.
Je vous le dit d’emblée et sans ambages, Amélie De Lima frappe fort avec Le silence des aveux, son premier roman.
Vive l’auto-édition, vive la découverte de nouveaux talents et n’hésitez surtout pas à franchir le pas avec Amélie De Lima.

Pour suivre toutes les jolies chroniques de Laurent, c’est par ici : Laurent Fabre

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s